Télérama Cercle Polar

http://www.telerama.fr/livre/cercle-polar-quand-le-polar-revisite-lhistoire,n5683306.php

Cercle Polar par Michel Abescat et Christine Ferniot, 9 juin 2018

« Il unit tout ce qu’on aime : parler de la société, raconter une histoire, raconter l’Histoire avec un H majuscule…

Un livre important. Un formidable roman noir. Un roman engagé au bon sens du terme. La complexité sans être complexe. Un roman écologique.

Concret et romanesque, c’est tout ce qu’on demande à un roman.

Un roman qui compte, on est vraiment dans la cour des grands. »

cerclepolar

Un labyrinthe harmonieux

avenues-logo.png «Entrer chez Éric Plamondon, c’est ouvrir plusieurs portes à la fois… c’est un labyrinthe harmonieux où l’esprit erre avec délectation. Cette trilogie rassemblant les romans Hongrie-Hollywood Express, Mayonnaise et Pomme S, permet au lecteur de prendre l’ampleur de la cohérence jouissive de la construction de l’œuvre de Plamondon. En compagnie des légendes américaines qu’il convoque, force est d’admettre que la mayonnaise prend trois fois plutôt qu’une.»

– Marie-Noëlle Blais, Librairie Raffin, Plaza St-Hubert

http://avenues.ca/breves/1984-eric-plamondon/

1984-152x229.jpg

Un vrai « page turner »

taqawan cover copieTaqawan
Éric Plamondon (Le Quartanier)

« Les histoires individuelles font écho à la grande Histoire dans cette fresque se déroulant en 1981. Toujours avec le style auquel il nous a habitués, Éric Plamondon croise le récit de quelques personnages avec des anecdotes historiques et des informations quasi-encyclopédiques. Mais, ici s’ajoute une intrigue, un rythme et une violence qui fait de ce roman un vrai page turner. C’est donc un livre riche en connaissance, mais également en questionnement, puisque l’auteur sonde le rapport à l’autre, les questions identitaires, de même que la place que l’on accorde aux Amérindiens dans notre société. On le lit pour tout ça, et pour cette phrase, qui résonne longtemps après avoir refermé le livre : Au Québec, on a tous du sang indien, si c’est pas dans les veines, c’est sur les mains. »

Audrey Martel, librairie L’Exèdre (Trois-Rivières, Québec)
Les Libraires, 01/05/2017
http://revue.leslibraires.ca/actualites/les-libraires-conseillent/les-libraires-conseillent-mai-2017